Recherche avancée
Écoles militaires
de Bourges

Pour une Défense d'avance

logo_train

Présentation du musée du train

Au travers d’une dizaine de salles, le visiteur peut découvrir des uniformes, maquettes, décorations, tableaux, objets personnels, ...

  • Salle Empire : Placés sous la tutelle de l’Intendance, les « équipages des transports militaires » créés le 26 mars 1807 à Ostérode (Pologne) pour pallier l’insuffisance des moyens de transport, ont compté jusqu’à 24 bataillons et ont participé aux campagnes de Pologne, d’Espagne, d’Autriche, de Russie (1812), d’Allemagne et de France. Une salle de la figurine complète cette salle.

salle_1er_empire

  • Salle Restauration : Après une période difficile, le train des équipages militaires revient au premier plan lors de la conquête de l’Algérie (1830). Une collection d’armes à feu et d’armes blanches arabes rappelle cette campagne.
  • Salle Second Empire/Troisième République : Des pièces d’uniforme et divers éléments illustrent le faste impérial retrouvé. Le train des équipages militaires participe aux campagnes lointaines de l’Empire (Crimée, Italie, Mexique). Après la défaite de 1870, il dépend de l’artillerie (1875) et participe à toutes les conquêtes coloniales de la troisième République.
  • Salle 1914/1918 : La « Grande Guerre » voit la mise sur pied du « Service Automobile » qui se distingue particulièrement en 1916 sur la Voie Sacrée. En 1919, ce service automobile fusionne avec le train des équipages militaires. Devenu le train en 1928, il est alors jumelé à la cavalerie.

  • Salle 1939/1945 : Après avoir participé au coude à coude avec ses camarades de la cavalerie à l’héroïque combat des ponts de Saumur et mené avec bon nombre des siens la lutte clandestine pendant les années sombres, il jalonne les routes de la libération du Tchad et de l’Italie au Rhin et au Danube. En 1945, le train devient autonome et son école d’application s’installe à Tours, au quartier de Beaumont.

A l’étage, la visite se poursuit par les :

  • Salle Indochine : Dès 1946, le train fait partie du corps expéditionnaire d’Extrême-Orient et combat sur toutes les voies de communication d’Indochine jusqu’en 1954. Il s’illustre au Tonkin sur la route coloniale n° 4 (R.C. 4), en Annam, en Cochinchine. Il devient amphibie avec ses pelotons fluviaux et parachutiste avec ses compagnies de ravitaillement par air.
  • Salle Algérie : Lors des opérations de « maintien de l’ordre » en Algérie, le train assure en plus de ses fonctions traditionnelles, des missions de combat d’infanterie et de pacification avec la création de huit bataillons de marche et d’un bataillon de protection des déplacements ferroviaires.
  • Salle contemporaine - Opérations extérieures : Depuis 1978 et sans interruption, le train est engagé sur tous les théâtres d’opérations, participant aux missions de maîtrise de la violence et de maintien de la paix. Aujourd’hui, au sein du dispositif logistique, le train est l’arme de l’appui aux acheminements opérationnels et du soutien aux ravitaillements.

  • Enfin une salle dite des « Grands Anciens » et des insignes termine la visite.
Conditions d’accès, d’ouverture et contacts
ACCÈS

Écoles militaires de Bourges

Avenue Carnot

18000 Bourges

OUVERTURE

Ouvert du mardi au jeudi de 8h30 à 11h30 et de 13h45 à 18h00

Prendre rendez-vous 48h à l’avance

Ouverture les weekends sous certaines conditions

Fermé du 15 décembre au 15 janvier et en août

(Pour tout renseignement, appeler le secrétariat au 02 48 68 74 39)

OUVERT AU PERSONNEL DE LA DÉFENSE UNIQUEMENT

ADRESSE

MUSÉE DU TRAIN

Écoles militaires de Bourges

BP 50709

18016 Bourges cedex

Tél : 02 48 68 76 45 (conservateur)

Tél : 02 46 08 81 10 (adjoint au conservateur)

Tél : 02 48 68 74 39 (secrétariat)

Fax : 02 46 08 81 09

Email : museedutrain.emb@terre-net.defense.gouv.fr

Copyright ministère de la Défense 2011 | Mentions légales